Le poisson enceinte : bienfaits et précautions pendant la grossesse

Par : A. Herlin

Le poisson est un excellent aliment pour les femmes enceintes

Le poisson et en particulier les poisson gras (saumon, sardine, maquereau, hareng) sont très riches en acides gras de type oméga-3 comme le DHA ou l'EPA). Ces omégas 3 sont excellent pour votre bébé et surtout pour le développement de son cerveau.

sushi and chopsticks

Plusieurs études ont démontré que les femmes qui consomment plus de poisson ont tendance à avoir des enfants plus intelligents. Certains chercheurs évaluent ainsi qu'augmenter sa consommation de DHA d'1 gramme par jour pourrait augmenter le QI de l'enfant de 1,3 point !

Par ailleurs, la consommation de poisson pendant la grossesse est une bonne source de protéines et de certains nutriments indispensables comme la vitamine D (nécessaire au développement du squelette du bébé), le fer (dont les besoins augmentent pendant la grossesse) ou encore l'iode (développement du cerveau de votre enfant).

Pourquoi il faut tout de même prendre des précautions

La chaire du poisson peut être contaminée par des bactéries et notamment la listeria. C'est heureusement extrêmement rare mais il faut quand même être vigilant car en cas d'infection, les conséquences peuvent être très problématiques. La listériose (infection à la listéria) peut causer des fausses couches, des accouchements prématurés et affecter la santé du bébé après sa naissance.

Pour éviter tout risque, il faut d'abord s'assurer que le poisson est bien emballé et conservé dans la zone la plus froide du réfrigirateur (en haut ou en bas selon les appareils).

On consomme ensuite le poisson bien cuit. Pendant la grossesse, il est recommandé d'éviter le poisson cru (sushi, sashimi, tarama), le poisson peu cuit ou le poisson juste fumé (saumon, truite).

sushi and chopsticks

Pourquoi il faut aussi bien choisir les types de poisson

Comme évoqué plus haut, les poissons gras sont particulièrement recommandés pour profiter des ces fameux oméga-3. En revanche, un autre élément à prendre en compte est la quantité de métaux lourds et en particulier de mercure que pourrait contenir le poisson que vous allez manger. Malheureusement, les mers et océans sont pollués par le mercure qui peut ensuite être absorbé par les organismes vivants.

On sait depuis longtemps que le mercure est neurotoxique. Consommé en trop grand quantité, il pourrait avoir sur votre bébé l'effet inverse des oméga-3 et nuire au développement de son cerveau.

Comment éviter de s'exposer au mercure pendant la grossesse ? En choisissant bien les poissons que l'on consomme.

wild tuna in the ocean

Les poissons susceptibles de contenir le plus de mercure sont ceux qui ont une longue durée de vie et les prédateurs qui se nourissent d'autres poissons (on les appelle les poissons "bio-accumulateurs").

Pendant la grossesse, il faut donc éviter de manger de l'espadon, du requin, du marlin ou de la lamproie. On peut consommer du thon, mais pas plus de 2 portions par semaine (y compris en boîte).

A retenir :